Seattle Mariners by the Numbers for April


Ainsi, les Mariners de Seattle ont terminé le mois du 15 au 12 avril. Il y a eu des hauts et des bas, y compris un mois où l’enclos des releveurs était l’un des meilleurs du baseball, car l’attaque est parmi le dernier tiers de la ligue.

Mariners Avril Victoire-Défaite 2015-2019

2019: 18-14
2018: 16-11
2017: 11-15
2016: 13-10
2015: 10-12


Il y a beaucoup de façons de regarder le premier mois de la saison, mais j’espère que certains des chiffres suivants aideront à raconter l’histoire sous un angle un peu différent.

Vous trouverez ci-dessous un mélange de statistiques d’équipe et de joueur, certaines sont positives, d’autres non. Et il y a la plupart pas de rime ou de raison à l’ordre dans lequel ils sont répertoriés.

Le rang des Mariners…

17e en points marqués par match (4,15)
13e en points autorisés par match (4.11)
28e en moyenne au bâton (.211)
27e en pourcentage de base (.291)
21e en pourcentage de slugging (.375)
17e des circuits (30)
4e en double (46)
10e des bases volées (13)
8e de la moyenne au bâton avec des coureurs au but (.255)
7e en pourcentage de slugging avec des coureurs au but (.427)
3e de la moyenne au bâton avec des coureurs en position de but (.281)
2e en pourcentage de slugging avec les coureurs en position de score (.516)
11e de la moyenne au bâton avec RISP et deux retraits (.235)
5e en pourcentage de slugging avec RISP et deux outs (.444)

Ainsi, l’équipe 11e en moyenne au bâton avec RISP et cinquième en slugging avec RISP est 17e en points marqués. C’est comme si les statistiques ne révélaient pas du tout et ne devraient jamais être considérées comme une partie aussi importante des chances d’une équipe de gagner des matchs. Il a toujours été question de se mettre sur la base, de créer de nombreuses opportunités et de chercher du pouvoir. Toujours.

25e de la moyenne au bâton avec deux retraits (.211)
22e au pourcentage de base avec deux retraits (.299)
21e en pourcentage de slugging avec deux retraits (.362)
30e de la moyenne au bâton au début d’une manche (0,184)
26e en pourcentage de base au début d’une manche (.272)
19e de l’ERA (3.75)
16e du classement FIP ​​(4.02)
28e dans xFIP (4,51)
28e du taux de retrait des lanceurs (20,5%)
28e du taux de retrait du lanceur partant (19,7%)
29e au taux de retrait des lanceurs de relève (21,6%)
20e au taux de marche du lanceur (9,3%)
3e des arrêts (8)
7e dans les manches du lanceur partant (137,0)
14e des manches de lanceur de relève (95,2)
29e au lanceur partant xFIP (4.64)
21e au lanceur de relève xFIP (4.32)
8e au lanceur de relève LOB%


Les releveurs de marins lancent moins de balles rapides que tous les autres clubs sauf sept (49,7%)… Ils se classent 9e au plus bas pour les glisseurs lancés, 17e pour les coupeurs lancés, septième pour les balles courbes et huitième pour les changements.

Les navigateurs partants se classent 23e en taux de balle rapide (45,7%), 13e en sliders, 7e en coupeurs, 10e en courbes, 20e en changements…


Ty France se classe au 14e rang du taux Sweet Spot (45,9%). Le taux Sweet Spot signifie que l’angle de lancement est compris entre huit et 32 ​​degrés, l’angle auquel presque tous les coups se déplacent dès le départ.

Kyle Seager est 28e en taux de baril (16,3%) et 67e vitesse moyenne de sortie (91,0 mph).

Luis Torrens se classe 89e pour la vitesse de sortie moyenne à 90,4 mi / h.


Taylor TrammellLe taux de radiation de 40,7% se classe au 16e rang. Tom MurphyLes 36,5% se classent au 27e rang.

Mitch Haniger; s 144 wRC + est 19e de la MLB parmi les hors-champ et 53e au général.

La France occupe la 27e place du fWAR (1,0).


Yusei KikuchiLes 30,2 manches de la MLB sont 28e en MLB, malgré le fait que la plupart de ceux qui le précèdent ont fait six départs à cinq.

Marco GonzalesLa vitesse de sortie moyenne de 91,4 mi / h est la 6e la plus élevée de la MLB.

La vitesse de sortie moyenne de 89,6 mi / h à Seattle est la 7e plus élevée au baseball. Le taux de coup dur autorisé du club de 39,1% se classe au 16e rang.

Le personnel de lancement des Mariners induit des poursuites sur des lancers hors de la zone à un taux de 31,1%, 11e au plus haut niveau de la MLB. Les partants se classent au 22e rang (29,9%). Les releveurs se classent 3e avec 32,9%.

Les lanceurs Mariners se classent au 30e rang de la MLB pour le taux de frappe oscillant à 9,5% et au 20e rang pour le taux de frappe appelé (16,5%). Les deux emplacements sont un signe de matière brute et de commande.

Aucune équipe de baseball n’autorise plus de contact sur les terrains poursuivis (70,2%), ou de contact global (79,7%).

Le taux de première frappe de Seattle de 59,5% est le 14e le plus élevé.


Les frappeurs Mariners se classent 27e pour la vitesse de sortie moyenne (88,0 mph, à égalité avec LAA, PIT), 19e pour le taux de coups durs (38,6%) et 5e pour le taux de coups durs (9,7%).

Frapper .219 sur le premier lancer, et frapper .406 sur le premier lancer, les deux pires au baseball.

Frappe .199 à domicile, pire au baseball.

Seattle bat juste .160 lors de la mise en jeu de balles cassantes.

Étonnamment, les Mariners sont 3e-meilleurs au baseball et licencient des terrains au-dessus de la zone (18,5%).

48,2% des Mariners frappent les lanceurs partants pour des buts supplémentaires, le taux le plus élevé du baseball.

43,3% des hits du club pour la saison sont allés pour des bases supplémentaires.

45,1% des frappes des Mariners avec deux frappes sont de la variété extra-base, n ° 3 de la MLB.

Les frappeurs des Mariners ont frappé contre le quart de travail 40% du temps cette saison, au deuxième rang du baseball (ATL, 41%).

Seattle est en train de battre .509 en nombre de grèves non-deux, le 3ème pire de la MLB. Cincinnati mène la ligue avec 0,670. Cleveland est le pire à 0,473.

Dans les décomptes de non-deux frappes, les Mariners ont mis 32% de leurs swings en jeu, 2e plus bas de la MLB.

Les frappeurs des Mariners n’ont chassé que 24% des lancers hors de la zone de frappe, le 4e plus bas au baseball et seulement 11% des lancers hors de la zone au premier lancer des apparitions au marbre, le 2e meilleur au baseball.

Seattle a marqué le premier dans 73% de ses matchs sur la route cette saison, le 3e taux le plus élevé de la MLB.

Les frappeurs des Mariners ont frappé sur trois terrains 55 fois cette saison, à égalité pour la plupart en MLB. Eugenio Suarez se classe dernier (.034), Luis Arraez se classe n ° 1 avec 0,306.

Mitch Haniger se classe 4e (.267).
Hangier frappe contre le quart 78% du temps jusqu’à présent.
Sur les terrains intérieurs, Haniger possède un taux de balle au sol de 55%.
Vs. balles cassantes droitier, Haniger frappe .611.
En cassant des balles, Haniger a balancé et a raté 61% du temps, 8e en MLB. Il atteint .500 sur des balles rapides à l’extérieur, cependant, 6e meilleur au baseball.
Haniger détruit les gauchers jusqu’à présent, comme en témoigne son pourcentage de coups de 0,800 contre eux.
Curieusement, les balles cassantes gauches lui ont posé des problèmes (87% d’odeur + taux de faute).

Dylan Moore est au bâton .085 avec deux frappes, 6e pire en MLB. Il n’a mis en jeu que 17% de ses swings sur des balles rapides, le plus bas au baseball.

Tom Murphy a balancé et a raté 44% de ses swings totaux, incroyablement juste le 7e pire de la MLB.
Le home run de Murphy sur le terrain du centre droit vendredi soir était un spectacle bienvenu, car il tire près de 59% des balles qu’il met en jeu, bon pour le 13e rang de la MLB. Ancien receveur des marins Mike Zunino mène le baseball dans le taux de traction à 72,7%. Les capteurs dominent cette statistique.

Sur les 25 retraits au bâton de Kyle Seager cette saison, seuls trois sont venus sur des balles rapides.
Le pourcentage de coups de 1,158 de Seager avec RISP mène tout le baseball, tout comme sa moyenne de .450 bien frappée sur des terrains de 95 mi / h ou plus.
Seager a gardé le ballon en l’air contre les droitiers cette saison (73% d’entraînement en ligne + ballon volant).
Le taux de balle au sol de Seager sur les lancers sur la partie extérieure de la plaque est de 30%, et sa moyenne au bâton sur de tels lancers n’est que de 0,103.
Seager a balancé et a raté 54% du temps en cassant les balançoires, et les balles cassantes pour droitier sont son cauchemar (moyenne de 0,062).

13 des 16 retraits au bâton de Luis Torrens se sont produits sur des balles non rapides.
Torrens est sans succès lors de ses 16 derniers at-bats contre LHP.

Ty France est au bâton .378 avec un .622 avec des coureurs sur la base.
La France a touché des balles au sol sur seulement 6% des terrains surélevés jusqu’à présent cette saison, ce qui fait David Fletchereffort de contre Chris Flexen Le vendredi soir semble remarquable.
La France n’a pas encore réussi un home run cette saison lorsqu’elle est en avance dans le décompte.
La France bat .455 avec deux retraits (2e meilleur) et bat 1,167 contre les changements.


Les adversaires frappent .182 et frappent .281 hors de l’enclos des relevés, tous deux meilleurs en MLB.

Seattle a tourné un double jeu sur 45% de ses opportunités, le 2e meilleur taux du baseball (24 sur 53).

Les navigateurs partants ont accordé un OBP de 0,346, un sommet de la ligue, contre des frappeurs droitiers cette saison.


Ljay Newsome a induit un taux de swing de 79% avec deux grèves cette saison, le meilleur parmi les releveurs cette saison.

Avec deux coups, Will Vest a permis un coup de base supplémentaire.

Yusei Kikuchi a maintenu les gauchers à une barre oblique de .087 / .125 / .087, ce qui signifie pas encore un seul coup supplémentaire.

Le quatre couturiers de Chris Flexen a été battu lorsqu’il élève le terrain (0,500 en moyenne, 0,786 pourcentage de slugging).

Kendall Graveman n’a pas permis une course méritée dans aucune de ses neuf apparitions cette saison et a permis à seulement cinq des 36 frappeurs affrontés d’atteindre la base.
Les adversaires frappent .061 de Graveman cette saison.
Le taux de poursuite de 34% de Graveman sur les balles rapides dans le Top 10 des releveurs.
Les frappeurs adverses ont balancé et manqué la moitié des curseurs de Graveman et possèdent une moyenne de 0,067.

Rafael Montero a dominé les RHB cette saison – .185 / .290 / .259, malgré une marque de carrière de .265 / .361 / .437.
La balle rapide de Montero a maintenu les frappeurs à un pourcentage de coups de .111, mais un .647 de coups sur tout le reste.


JP CrawfordLa vitesse moyenne de sortie (83,5 mi / h) se classe 23e sur 24 arrêts-courts qualifiés (Didi Gregorius, 83,2), et son taux de réussite de 25,4% se classe au 20e rang.
Il bat .375 sur des balles rapides et n’a soufflé que sur 14% de ses swings sur des terrains de 95 mph ou plus.
Crawford bat .500 dans des décomptes favorables, et n’a retiré qu’une seule fois en 13 PA contre des lanceurs gauchers. Son taux de carrière à l’entrée en mai est de 22,5%.
Crawford a la 9e moyenne la plus basse sur les terrains intérieurs cette saison à 0,067. Il bat .133 et frappe .167 sur les lancers intérieurs.
Le taux d’entraînement en ligne de Crawford est en baisse de 6% cette saison et son taux de balle au sol est en hausse de 8%.


La victoire 7-4 de Seattle sur les Angels vendredi a donné au club un différentiel de points positif sur l’année de +1. Ils font partie des 15 avec un différentiel positif pour commencer le mois de mai. Les Dodgers mènent la MLB à +34. Les Tigers remontent l’arrière à -58.

Les Mariners sont 8-7 sur la route et 7-5 à domicile.

Seattle est 10-10 contre les équipes .500 ou mieux, le même record que les Padres. Houston a une fiche de 13-7 dans de tels matchs, dont 5-2 contre Seattle.

Les Mariners ont une fiche de 8-3 dans les matchs de jour, 7-9 la nuit, 11-8 contre les partants droitiers, 4-4 contre les gauchers. Ils ont une fiche de 4-0 dans les matchs de la Petite Ligue, 7-4 dans les matchs à 1 manche, 5-2 contre des équipes en dessous de 0,500.

Jusqu’en avril, les Mariners ont joué le calendrier le plus difficile de la Ligue américaine, à égalité avec les Rocheuses pour le plus difficile de tout le baseball.

Dernière mise à jour le 1 mai 2021 par Jason A. Churchill

Image courtoisie de Juan DeLeon / Icon Sportswire

Les deux onglets suivants modifient le contenu ci-dessous.

Jason A. Churchill

Churchill a fondé Prospect Insider en 2006 et a passé plusieurs années à couvrir les sports préparatoires, universitaires et professionnels pour divers journaux, dont The News Tribune et Seattle PI. Jason a passé 4 ans et demi à ESPN et deux ans à CBS Radio. Il est maintenant rédacteur en chef de Data Skrive, une société de technologie qui manipule les données pour fournir du contenu automatisé à des clients, notamment AP, BetMGM, USA Today et ESPN. Trouvez le podcast de baseball de Jason, Baseball Things, ici.

Derniers articles par Jason A. Churchill (voir tout)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *